Communauté de Communes Les Sorgues du Comtat

340, Boulevard d’Avignon BP 75  - 84 170 Monteux  - 04 90 61 15 50

Ouverture du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h

  

 

 

Agents 1Compétence intercommunale, l’entretien des espaces verts et des cours d’eau est en enjeu essentiel puisqu’il concerne aussi bien l’amélioration du cadre de vie que la protection de la nature.

Ainsi, quelle que soit la saison, les agents intercommunaux se consacrent avec autant de dévouement que de passion à l’entretien des espaces verts et des cours d’eau. La priorité lors de leurs interventions reste le respect de la nature au travers d’actions ou de traitements respectueux de l’environnement.

Agents 6Le service des espaces verts s’occupe de l'entretien des jardins et des espaces publics engazonnés et fleuris des communes des Sorgues du Comtat. Les agents des espaces verts effectuent des travaux courants d'entretien (taille, tonte, désherbage) et assurent la pose et la maintenance des réseaux d'arrosage. Ils réalisent aussi des plantations d'arbres ou d'arbustes ou encore la création de décors floraux et d’espaces végétalisés, avec parfois la réalisation de petits travaux de maçonnerie paysagère. C’est un métier en perpétuelle évolution car la réglementation change, les politiques et les produits évoluent et il faut constamment s’adapter. Les agents partent donc régulièrement en formation pour maintenir leurs connaissances à jour et acquérir de nouvelles compétences (conception de jardins secs, méthodes de désherbage alternatives, etc…).

Agent 7Les agents affectés aux cours d’eau assurent quant à eux la tonte des bords de route, le faucardage et l’entretien des ruisseaux et fossés d’écoulement des eaux pluviales. Ces équipes enlèvent également les embâcles gênant le bon écoulement des eaux et nettoient les têtes de ponts, un travail indispensable en cas de fortes pluies pour éviter les débordements et inondations. Ils peuvent également effectuer si besoin des travaux de curage et ont à leur disposition pour accomplir ces tâches des tracteurs épareuses, des tractopelles et  une mini pelle. La gestion des cours d’eaux principaux tels que La Nesque, La Sorgue, l’Auzon, l'ouvèze... incombe en revanche aux syndicats mixtes compétents.
Ces techniciens, qu’ils soient affectés à l’entretien des jardins ou des cours d’eau, participent à la gestion durable des espaces publics en conciliant au mieux leurs missions d’embellissement de notre cadre de vie, et de protection de l’environnement et de la biodiversité.


Agents 5Actions raisonnées : Préservons la nature !
Limiter la pollution, favoriser la biodiversité, préserver les ressources naturelles, protéger la santé des habitants, ces préoccupations liées à l’environnement sont depuis de nombreuses années au cœur des actions menées par Communauté de Communes Les Sorgues du Comtat. Cela passe bien entendu par le travail au quotidien des agents intercommunaux sensibilisés à la protection de notre environnement avec le remplacement progressif des gazons pour économiser l’eau, la gestion différenciée des espaces verts ou encore le passage au « zéro phyto ».

 

Qu’est-ce que le zéro phyto ?
HerbeFolleMême si les produits phytosanitaires, détruisant ou freinant la croissance des végétaux indésirables et des organismes considérés comme nuisibles, ont été jugés indispensables pendant longtemps, se passer de leur utilisation est désormais devenu un véritable enjeu environnemental, tant pour le maintien de la qualité de l’eau que pour la protection de la biodiversité. Des alternatives ont été trouvées : désherbage manuel ou thermique, capture par piégeage, paillage… Cette dernière technique qui consiste à mettre sur le sol un géotextile et de le recouvrir ensuite d’éléments végétaux (copeaux de bois, résidus de taille…) ou minéraux (pouzzolane, galets, graviers), permet de limiter la germination des plantes indésirables et de maintenir l’humidité du sol.

Que ce soit pour protéger l’eau, l’air ou la biodiversité, les services techniques communautaires mettent en place ces mesures exemplaires, que chaque citoyen peut s’approprier au quotidien afin de participer à son tour activement à l’amélioration de la qualité de vie dans nos communes. Un engagement pour la protection de l’environnement qui peut passer aussi par une modification de nos habitudes. En effet, face à la végétation spontanée, seules des interventions manuelles très fastidieuses peuvent remplacer les produits chimiques. Ne serait-il pas plus simple d’accepter que la nature reprenne un peu ses droits et que les « herbes folles » fassent à nouveau parties de nos paysages urbains ?